Mobilisons nous, voter est un devoir civique.

Bonjour à tous ,

Vous trouverez ci- joint le tableau des résultats du 1er tour des élections régionales à Dordives. J’ai été étonné de la persévérance du vote FN sur notre commune : 451 voix, 43%. Ce score demande, comme sur le plan régional et national, une réflexion profonde sur les raison de l’état d’esprit de colère de nos concitoyens.

Les zones rurales subissent de plein fouet la désertification des services publics et l’éloignement des zones économiques dans la recherche du travail. Nous connaissons aussi ce phénomène à Dordives ; la crainte des lendemains, la peur de nos concitoyens  sont visibles lors des nombreux entretiens que je peux avoir avec les Dordivois.

Le communautarisme ambiant  demande une République encore plus forte mais unie et indivisible.

Cependant, je voudrais rappeler  qu’au 2e tour des cantonales de Mars 2015, le FN avait eu aussi un très gros score (432 voix) alors qu’au 1er tour son score n’était que de 350 voix, des électeurs s’étant portés sur la liste que j’avais soutenue, dans laquelle une élue de l’équipe municipale de Dordives était candidate. Ceci démontre que la gouvernance de proximité et la transparence sont des atouts pour un changement profond de l’action de nos édiles politiques de tous bords.

Un deuxième tour républicain non pas pour un Parti, mais pour préparer la démocratie de demain et donner un espoir de changement.

Le FN devient un parti attractif par ses discours et ses engagements démagogiques censés améliorer la détresse de nombreux de nos concitoyens. Mais aucune de ses propositions n’est réaliste dans les domaines sécuritaires et économiques, si ce n’est d’amener notre Pays au chaos.

Combattre les dirigeants du FN n’est pas uniquement diaboliser les idées d’extrême droite, encore faut-il démontrer que l’on est capable de surmonter les conséquences de la mondialisation  et de l’adaptation de notre société à une transformation inexorable de nos modes de vie : lutte contre le gaspillage, protection de notre planète, meilleure approche de la sécurité des citoyens dans un état de droit, désertification de nos campagnes… Une approche citoyenne de proximité, l’appui des intercommunalités avec la participation des concitoyens sont des leviers utiles même si ce sera une démarche longue. Le drame vient de notre système politique qui  depuis des décennies n’a pas évolué et n’a pas pris à bras le corps l’évolution de notre société, tant dans le domaine éducatif que  dans le combat contre le communautarisme et le corporatisme. Il nous faut retrouver un nouveau souffle en rassemblant toutes les bonnes volontés modérées, de droite comme de gauche, afin de se battre ensemble et rassembler le pays autour de nos valeurs universelles de droits et devoirs, d’égalité et de fraternité dans la liberté. C’est notre république, nos valeurs de laïcité qui sont en danger.  

Ce souffle ne pourra passer que par des élections à la proportionnelle afin de  créer un grand rassemblement de nos diversités autour de projets communs pour  une dynamique d’espoir et de renouveau, sans tomber dans les excès de la politique politicienne. Notre système politique est à bout de souffle.  

Pour ce second tour dimanche prochain, il faut faire barrage à la xénophobie et voter pour les partis républicains.

Dans notre région Centre Val de Loire, vous avez le choix entre la droite unie et le rassemblement de la gauche face aux 31% du FN devenu 1er parti de notre région. Ce 2e tourdoit être une mobilisation citoyenne pour élire une liste d’élus démocrates, en deçà de vos interrogations légitimes auxquelles il faudra répondre.  Voter FN ou s’abstenir, c’est aussi donner raison à Daech qui, dans son action inhumaine et terroriste, souhaite nous diviser  et nous mener à la guerre civile.

Voter pour des démocrates, c’est aussi montrer que la mobilisation des Français citoyens est un message inexorable auprès de nos gouvernants toutes tendances confondues pour leur prouver que l’unique chemin c’est  celui du rassemblement de tous les modérés, ce que souhaite les Français dans leur grande majorité. Ce défi c’est l’espoir et le devenir de notre Pays.

A Dordives, vos élus sont citoyens avant tout et démontrent, avec leurs diversités, que la gouvernance de rassemblement est possible.

Debout notre république.

Jean Berthaud
Maire de dordives,
Des élus citoyens.

Concert Tzigane

concert tzigane finiPiTCHiPOï
est un groupe de musique Tzigane et Klezmer, composé de quatre musiciens professionnels issus de la scène nationale et internationale jouant de la Contrebasse, Guitare, Mandoline, Violons et Chant.

Pitchipoï vient d’enregistrer son premier album « l’Arme de joie » (sortie décembre 2014) avec des thèmes traditionnels tziganes ainsi que des compositions originales.

Le répertoire est nomade et festif. Il vous fera voyager des confins de la Russie à l’Europe de l’Ouest.

Des mélodies entraînantes ou nostalgiques, accompagnées de rythmiques slaves et d’Europe centrale, feront parfois couler des LARMES DE JOIE !

Panne de courant hier 17 décembre à Dordives

Comme un certain nombre d’entre vous s’en est rendu compte ; grosse panne de courant hier sur Dordives.
Que s’est-il passé ?
Dans le cadre de la maintenance périodique du réseau électrique sur la commune de Dordives, EDF a mandaté une entreprise afin de procéder à l’élagage des végétaux pouvant nuire au bon fonctionnement du réseau. En voulant couper la cime d’un arbre, le machiniste de l’entreprise effectue une mauvaise manoeuvre, la cime de l’arbre tombe sur les lignes de moyenne tension, et sous son poids casse le haut du poteau électrique, et là patatra…. plus de courant !!!

Aussitôt alertée, ERDF prend les choses en main afin de rétablir au plus vite le courant. malgré de nombreux moyens techniques et humains dépêchés sur les lieux, les réparations prendront plus de temps que prévu, et c’est vers 20h que la fée électricité est revenue dans de nombreux foyers dordivois.

Pour les personnes qui auraient eu des dégats suite à cette panne (congélateur par exemple) ERDF les prie de bien vouloir les contacter afin que ces dégâts soient pris en charge

IMGP3308IMG_20141217_163409

Fête des Voisins : Souvenir

centre-bourg-RN7-14 juin

Un souvenir de la 7e fête des voisins à DORDIVES, la dernière étant dimanche 15 juin initiée à la Queue de l’Etang.

Prés de 400 de nos concitoyens se sont retrouvés dans la convivialité durant 15 jours.

N’oubliez pas la rencontre France Honduras ce soir à partir de 20h00 sur écran géant à la salle des fêtes.

N’oubliez pas la Fête de la Musique le 21 juin

prog-musique

Droit de réponse

Monsieur Néraud se trompe de combat. Les élections municipales sont closes et le recours mensonger formé à notre encontre a été rejeté. Nous ne sommes donc plus en campagne électorale. Maintenant, il s’agit avant tout de répondre aux besoins essentiels de notre commune et de ses habitants.

Notre but n’est pas « d’impressionner le lecteur et de discréditer la gestion précédente » : bien évidemment, et fort heureusement, « Dordives s’est transformée au cours des 25 dernières années ». Mais si le bilan de nos prédécesseurs était aussi parfait que le proclame Monsieur Néraud, pourquoi n’ont-ils pas été réélus ? C’est évidemment parce que certains choix qu’ils ont jugés prioritaires ont eu pour conséquence de négliger d’autres besoins plus proches, ce que déplorent régulièrement les habitants lors de nos rencontres en porte à porte. Ces derniers expriment d’ailleurs leur incompréhension au sujet de cet excédent de 888 000 €, un trésor de guerre ?, comparé à l’urgence de travaux indispensables et d’un fonctionnement plus fluide et rationnel des services municipaux, ce qui n’a pas été la priorité de l’équipe sortante.

L’héritage, nous le connaissions et nous l’avions publié avant les élections. Nous n’avons pas besoin de ce prétexte pour retarder des investissements nécessaires que nous organiserons, comme nous l’avions prévu, par ordre de priorité sur la durée du mandat en fonction des moyens dont disposera la Commune. Nous sommes donc satisfaits de constater que Monsieur Néraud admet qu’il convient de limiter actuellement le recours à l’emprunt, ce que nous avons toujours dit.

Aujourd’hui, nous tenons enfin compte de l’augmentation démographique (plus de 8% en 5 ans) et de la forte progression des effectifs scolaires (+43%), lesquelles auraient dû être prises en considération plus tôt afin d’éviter les mesures d’urgence que nous sommes contraints de prendre. Le réaménagement du groupe scolaire, la création de 4 emplois jeunes avenir, dont un à la police municipale, pour étoffer notre service public ou la pose prochaine de quelques ralentisseurs en sont les plus marquantes.

Non, Dordives ne sort bien sûr pas des ténèbres, mais plutôt du silence contre lequel le dialogue et la proximité citoyenne restent notre priorité. Tous les Dordivois que nous rencontrons lors des visites de quartier nous disent le plaisir qu’ils ont à être enfin écoutés par leur municipalité. Notre réunion publique du 26 juin prochain, à 20 h à la salle des Fêtes, nous permettra de faire le point sur nos premières initiatives.

Article neraud 06 14 2