Colistiers

Pour répondre aux besoins réels des Dordivois, choisissez une équipe dynamique

Issue du Mouvement Citoyen et fédérant de nombreux Dordivois autour d’un projet concerté pour tous.

Transparente, signataire de la Charte ANTICOR, attachée aux valeurs républicaines de liberté, égalité, fraternité et laïcité.
Compétente par la diversité des expériences professionnelles de ses membres.
Engagée dans le monde associatif, dordivois et d’ailleurs.
Représentative de toutes les générations, de tous les secteurs et de toute l’histoire de DORDIVES.

Votez pour une équipe solidaire ! Le 23 mars, un seul tour, une seule liste

Pour une alternance autour d’un rassemblement sans étiquette politique.
Pour une municipalité proche des Dordivois.
Pour des projets adaptés aux besoins réels des citoyens et en accord avec les finances municipales.
Pour une équipe proposant des engagements clairs, réalistes, cohérents.

Le 23 mars, votez pour la liste DORDIVES Demain

jean-pJean BERTHAUD, 61 ans, Rue du grand sous les vignes, 2 enfants
Directeur de centre culturel 1973 1981, chargé de mission au Ministère de la culture, à la Direction du théâtre 1981 1990 Directeur de production événementielle de 1990 à 2013 en préretraite. Production de caravane de Loire dans le Loiret 2004 à 2010. Production du Festival de Loire à Orléans depuis l’édition 2007, la dernière en date septembre 2013. Travaille aussi avec la ville d’OLIVET. Très bonnes connaissances des collectivités locales ayant travaillé avec plus de 300 d’entre elles depuis 1981 dans de nombreux domaines, associatifs, culturels, festifs, administratifs et techniques.

Activité associative: Président de diverses structures culturelles et sportives de 1977 à 2012.

Passions : Sciences de la terre, préhistoire et paléontologie, jardinage, photos, lecture, histoire…

Originaire du Béarn, après la Région du Pas de Calais et la région Parisienne j’ai posé mes valises à DORDIVES en 2009. Sollicité par le Maire j’ai rejoint la commission culturelle de la ville en 2011 où j’ai perçu les incohérences de la gestion municipale. Homme de contact, humaniste et tolérant je me suis fait beaucoup d’amis sur DORDIVES, anciens et nouveaux habitants. Ceux-ci m’ont appris l’histoire de la commune et nos analyses convergentes sur de nombreuses défaillances et incohérences de la gestion actuelle, ils m’ont demandé de lancer ensemble un mouvement citoyen transparent pour créer enfin depuis des décennies une alternance pour les municipales de Mars 2014. Après une longue réflexion j’ai accepté. J’aime cette commune et je souhaite avec l’ensemble de notre équipe apporter ma contribution et mon expérience pour l’avenir de celle-ci et de ses habitants. Mon sens de la gestion et du management, mes idées novatrices avec raison et sagesse, mon équité et mon savoir vivre ensemble, mon sens de la responsabilité ma capacité et mon temps libre seront de précieux facteurs pour travailler dans la proximité avec tous les Dordivois. Ma devise a été toujours d’apprendre de mes amis et relations, comprendre avant d’agir, acquérir de la connaissance et surtout de la transmettre quotidiennement pour le plus grand nombre. Je n’aime pas le clientélisme, la suffisance et tous ceux qui croient savoir. Il n’y a aucune vérité révélée, on se doit de la chercher collectivement pour réussir. Ma motivation est forte, sans aprioris, avec beaucoup de passion et de raison. C’est avec tous les Dordivois que nous réussirons à donner à notre commune sa place, son identité de faire qu’elle soit pour tous un lieu de vie qualitatif quotidien. Il faudra du temps et beaucoup d’énergies, nous en avons et sommes prêts à relever ce défi.

 

sophie VraiSophie VRAI 42 ans, Impasse des Cerisiers, 2 enfants
Secrétaire médicale Hôpital de Montargis

Activité associative: Participation association de parents d’élèves

Passions : Lecture, broderie-dentelle, marche…

Je suis originaire de Blois dans le Loir-et-Cher, département voisin du Loiret. J’ai fait des études de Pédicure-Podologue sur Paris, puis je suis rentrée à l’hôpital LAENNEC en tant que Secrétaire Médicale ou J’ai créé le service du DIM « Département d’Information Médical ».

En 1999, j’ai fait une demande de mutation sur Montargis qui a été acceptée et j’ai intégré le service du DIM. J’ai tout de suite adhéré au projet du rassemblement citoyen autour de Jean Berthaud car, pour moi ,Dordives, est une commune qui se meurt et je veux participer à son renouveau. Rien n’est fait pour faciliter l’accès à certains commerces entre autre. Il existe des manifestations ponctuelles mais rien qui ne démarque et identifie notre commune. Il n’y a pas de transparence entre les élus que la population connait peu. Il nous faut agir et réagir. Quand nous faisions des recherches de maison en 1999, et que l’on me proposait Dordives, pour moi c’était une réponse négative car l’image que j’en avais, c’était une ville dortoir sans vie. Cela n’a pas guère changé. Depuis le mois de juin 2013, les visites faites auprès des gens montrent qu’il y a une dynamique et une volonté d’agir. Il nous suffit d’être à l’écoute et créer le contact. Beaucoup d’espoir pour Dordives demain.

guy-d Guy DUSOULIER 65 ans, 43 Rue de César, 6 enfants Enseignant à l’école de Dordives de 1969 à 2003.
Directeur de l’école élémentaire de 1994 à 2003.

Activité associative:

Investi dans l’associatif local depuis 1969 :
Trésorier du club de football l’Espoir Sportif Dordivois , de 1969 à 1974
Membre fondateur de l’Entente Sportive Gâtinaise en 1974 et dans les instances dirigeantes de plusieurs sections :   trésorier puis secrétaire de la section Foot (20 ans), vice-président de la section USEP (9 ans), trésorier de la section Badminton (11 ans). Secrétaire général de l’association depuis 2008.
Membre du bureau de l’association ALC de 1974 à 1994.

Passions : chant choral, randonnée pédestre, généalogie et recherche historique.

Depuis 44 ans, j’ai toujours participé à la vie de la commune par le biais de l’école et par mon investissement associatif. Retraité depuis 2003, j’ai donc souhaité apporter ma disponibilité et mes compétences. Depuis quelques années, j’ai constaté des modifications regrettables de la politique du conseil municipal : projets ne rassemblant plus les Dordivois, manque de concertation et de transparence dans beaucoup de dossiers, gestion maladroite des relations humaines. A l’évidence, il était impossible d’agir à l’intérieur de l’équipe actuelle pour tenter d’infléchir cette politique. L’initiative de Jean Berthaud m’a permis de rencontrer des Dordivois soucieux, comme moi, de proposer une gestion plus proche des citoyens.

nadegeNadège PRENOIS 38 ans, 16, 25 rue de prés, 2 enfants
Vendeuse en fleuristerie
Passions :
art plastique, patrimoine, histoire, nature ….

Voila bientôt 13 ans que j’ai rejoint mon conjoint à Dordives . Artisans de père en fils, sa famille a vu la
ville évoluer depuis près de 50 ans, et je n ai pu que constater sa régression durant la dernière décennie.
Que faire ? Quel projet… quand on ne se reconnaît pas dans les directions et choix élaborés par la
municipalité actuelle.
Voila qui occupe bien des discussions dans nos foyers. Il nous fallait réagir… Alors, lorsque Jean Berthaud m’a proposé son projet sérieux et cohérent basé sur la proximité des gens et une qualité de la vie pour tous les Dordivois, je n’ai pas hésité, cela ma paru une évidence. Ensemble, avec le rassemblement citoyen nous pourrons apporter notre contribution au changement.

lucLuc PISSIS  54 ans, Avenue de Paris, 2 enfants
Dirigeant de la SARL LPCommunication
Activité associative:
Fondateur et Président de l’association CAR92 : Club Assistance Radio du 92. Directeur de l’équipe
secouristes et Vice-président du comité local de Bagneux (92) de la Croix Rouge Française. Fondateur et
Président de l’association de la Réhabilitation de la RN7. Trésorier de l’association New Sound, les tambours
de Dordives
Passions : Photographie, philatélie, généalogie, histoire, lecture

Habitant Dordives depuis Juillet 1995, j’ai connu ce village dynamique et vivant, touristique et accueillant. Petit à petit, toutes ces qualités ont disparu aux fils des années. Volonté municipale ? Peut -être !, quoi qu’il en soit, il est temps de redonner à cette commune son dynamisme, sa joie de vivre. Quand Jean Berthaud m’a parlé de sa volonté de faire quelque chose pour Dordives avec la création du rassemblement citoyen et son désir de transparence et de communication auprès des Dordivois, j’ai tout de suite adhéré, trop de choses ont été faites sans aucune concertation, sans même prendre en compte les besoins de la population et de son évolution.

mirela DenysMiréla DENYS 32 ans, 16, « le Jardin sous les vignes », 2 enfants
Adjoint Gestionnaire au Collège de COURTENAY

Activité associative: Secrétaire de l’Association syndicale du Lotissement

Passions : La lecture, l’aquariophilie, le sport, les plantes

Je suis installée à Dordives depuis un an et je regrette le manque de proximité dans la commune, le manque de vie collective et surtout l’isolement des nouveaux habitants.
L’initiative de Jean Berthaud a été une véritable rencontre humaine où la passion, la compétence et l’expérience m’ont séduite. Cette rencontre m’a permis d’échanger avec des Dordivois engagés et chaleureux qui ont envie de rendre notre commune dynamique. Une équipe intergénérationnelle, représentant toute la commune avec comme seul intérêt le bien-être à Dordives. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de me joindre à eux et d’apporter ma contribution au projet.

guy-sGuy SERGHERAERT   63 ans, 12 rue des Cerisiers, 1 enfant.
Géomètre en SCP (Société Civile Professionnelle) à Dunkerque (Foncier et Urbanisme). Géomètre BTP au Groupe Nord France Holzman, (Voiries, Réseaux Divers). Géomètre à la subdivision des plans de voirie de la ville de Paris.
Activité associative: Investi dans l’association syndicale du lotissement des hameaux
de St Séverin  (346 pavillons dont 266 sur Dordives) depuis 1995 en qualité de membre du bureau syndical puis élu  syndic. Directeur, vice- président puis liquidateur de l’association en 2010.

Passions : Jardinage, Généalogie, Cartophilie

Originaire de Dunkerque (Nord de la France), je suis venu en région parisienne pour raisons professionnelles et me suis installé à Dordives en 1994. Lors de mon activité au sein de l’association syndicale du lotissement des hameaux de St Séverin, je me suis vite rendu compte que notre ancien maire ne supportait pas que son avis puisse être contesté, allant même jusqu’à refuser ma présence aux réunions et toute discussion. Devant ce manque de concertation et le manque de transparence dans les dossiers (qui perdure depuis), j’avais démissionné de mon mandat de syndic pour faire avancer le dossier des Hameaux. Il y a quelques mois, avec Jean Berthaud dont je partage les vues pour notre cité, nous avons décidé de constituer ensemble un rassemblement citoyen dans lequel des candidats démocrates et responsables pourront proposer une alternative de  sorte que les Dordivois puissent prendre en main leur avenir et sortir Dordives de sa léthargie dans le respect d’une gestion responsable.

 

nadiaNadia BOUDJADI 48 ans, 3 enfants, Avenue de Lyon.
Agent spécialisée en école maternelle à la direction des affaires scolaires de la mairie de Paris de 1984 à 2003..
Maître d’apprentissage CAP de la petite enfance. Assistante de direction aux Ets ROUMAGNAC de 2004 à 2012.
Formation ADEA à la fédération française du bâtiment d’Orléans.

Activité associative:  Trésorière de l’association Aide aux devoirs V Hugo (2012 -2013). Bénévole accompagnatrice des enfants en contrat d’accompagnement à la scolarité du CLAS. Bénévole aux nocturnes de Ferrières.

Passions :   Lecture, sport, la nature et les voyages.

Habitante de DORDIVES depuis quelques années, je souhaite participer encore plus activement à la vie de ma commune. Je rejoins une équipe diversifiée,  dynamique, qui à travers sa transparence, sa créativité et de nouvelles idées apporteront, c’est certain,  un coup de jeunesse à notre ville

thierry CiernackThierry CIERNIAK 43 ans, 4, rue de l’Industrie, 2 enfants
Employé de restaurant puis chef de rang de 1986 à 1995 Commerçant à Dordives de 1995 à 2011 Vendeur  puis gérant chez RELAY à Montargis depuis 2011

Je suis arrivé à Dordives en décembre 1995, un village vivant, touristique surtout l’été avec ses campings, sa fête foraine, la base de loisirs. Tout ceci a peu à peu disparu, à croire que la municipalité voulait s’en débarrasser. Comme dit la plupart des habitants de Dordives, nous vivons dans un village dortoir, qui meurt doucement. Si j’ai décidé de rejoindre l’équipe de Jean Berthaud, c’est pour redonner vie à Dordives et ce qui me plait dans ce rassemblement c’est la transparence et la communication, qui sont très importants aux yeux de la population dordivoise

 

annabelle-pAnnabelle MAZURIER RICHEFEU   34 ans, 2 enfants
Artiste chorégraphe et danseuse de flamenco de la Compagnie Zambra

Passions :   Danse, musique, théâtre, lecture

J’ai vécu à DORDIVES il y a 15 ans. J’avais alors 18 ans et DORDIVES était une petite commune charmante et dynamique. Je me souviens des étés passés à la base de loisirs, des soirées des jeunes, de la fête foraine avec son feu d’artifice… Et puis j’ai rencontré celui qui est devenu mon mari, et nous nous sommes installés à Avon. Quand les enfants sont arrivés, nous avons voulu acheter une maison et tout naturellement nous nous sommes tournés vers DORDIVES. Nous avons trouvé notre maison et nous nous sommes installés. Et là? Déception… Il ne se passe pratiquement rien, la base de loisirs, la fête foraine, le feu d’artifice, tous ces moments de convivialité qui permettent aux gens de se rencontrer ont disparus. DORDIVES est une jolie commune.
Chaque année nous accueillons de nouveaux Dordivois. Il faut développer notre commune et la rendre dynamique. C’est pour ces
raisons là que j’ai décidé de rejoindre le rassemblement proposé par Jean Berthaud.

didierDidier JORRY    58 ans, 4 enfants.
Maître chien, agent de sécurité

Passions : Pêche, Education canine

J’habite à DORDIVES depuis une dizaine d’année. Cependant j’ai connu aussi DORDIVES en vacances au camping municipal dans ma jeunesse. J’ai constaté un changement dans ma commune. Moins d’accueil convivial et d’animations (base de loisirs, commerces vivants).
On a fait de DORDIVES une petite ville dortoir, elle doit se réveiller. Les choix faits autour du Musée du verre sont pour moi de la culture élitiste qui ne correspond pas aux besoins des citoyens, DORDIVES c’est aussi une importante population populaire, ouvrière avec peu de moyens.
Je rejoins avec beaucoup de plaisir et de volonté la liste DORDIVES demain pour ses idées progressistes, novatrices et surtout de proximité avec les gens.

valerieValérie HENRY 44 ans – 3 impasse des Erables – 2 enfants
Secrétaire Comptable pour un artisan pâtissier-glacier à Ferrières-en-Gâtinais
Passions : Scrapbooking, séries policières américaines, sport

Je suis tombée sous le charme des Hameaux de Saint Séverin en avril 2004 au hasard d’une visite avec une
agence immobilière… pas très loin, un supermarché, une école, médecins, commerçants, une base de
loisirs, des festivités, un accès autoroutier très facile (je travaillais sur Evry)…
Ce sera parfait pour y installer la petite famille !! Le déménagement se fera en Juillet 2004 ! En 9 ans j’ai
vu des choses, des bonnes et des moins bonnes et même parfois incompréhensibles. Rejoindre l’équipe
de Jean Berthaud est pour moi synonyme de renouveau avec dynamisme et transparence. J’apporte une
petite brique à ce nouveau challenge !!

marcMarc HOUBERT  61 ans, Bois d’Haies
Retraité, Titulaire du diplôme d’architecte délivré par le gouvernement, conseiller municipal (1989 à1995), mandat Mr Michel BOSSE.

Issu d’une famille dordivoise depuis 1920, j’ai pu, dans ma tendre enfance jusqu’au début de mon adolescence, vivre ce village. Ma grand-mère tenait le café du centre, lieu de rencontre à l’époque d’une société pratiquant son cœur de bourg, épiciers, crémier, boulanger, coiffeur, charcutier… Mon grand père, menuisier charpentier, grande figure de l’artisanat à l’époque où une parole servait de contrat !  1988, retour aux sources, une volonté de participer à la vie communale, l’expérience (1989 à 1995) d’un mandat municipal. J’ai œuvré aux côtés de Michel BOSSE, notamment pour l’accomplissement du projet Cœur de village. Michel BOSSE écrivait en 1993 : « Aujourd’hui dans la guerre économique que nous vivons, il nous faut être unis face aux difficultés ; nous devons également oublier les facilités de notre période d’abondance. En effet, il faut se souvenir que la misère est aveugle et qu’elle risque d’apparaitre soudainement sans être attendue. »
Alors il est temps qu’un développement se réorganise autour de valeurs telles que la solidarité, la fraternité et la laïcité, rassemblant certainement mieux les êtres autour de nos valeurs républicaines. Une ligne de conduite conceptuelle.
Ma rencontre avec le rassemblement citoyen n’avait pas d’autre but que de vouloir approcher des êtres qui me semblaient vouloir développer une autre approche  humaniste auprès des citoyens, sur les institutions communales. Selon ce vieux proverbe « De la discussion jaillit la lumière » ; de ma rencontre avec Jean BERTHAUD, cela fût le cas. A partir de cet instant, j’ai été sensible à son invitation pour rejoindre DORDIVES demain et œuvrer ensemble dans une réflexion commune, constructive et non sectaire.

natalieNathaly COIGNOUX 45 ans, Route de Lyon, 3 enfants
Assistante de recherches cliniques. Technicienne supérieure Hospitalier. Cadre informatique

Passion : santé, sciences et nouvelles technologies. Environnement et énergies renouvelables. Animaux et nature. Canoëkayak, marche à pied et vélo.

Ma famille vit depuis 8 ans à DORDIVES. C’est avec tristesse que nous avons vu se dégrader la ville que nous avions choisie pour vivre. Je sais que nous sommes nombreux à penser ainsi. Nous ne faisons pas que dormir à Dordives. Nous y vivons. Nos enfants y sont scolarisés. Nos amis et leurs proches y vivent aussi. Il est temps d’exprimer notre mécontentement aux élus actuels et leur rappeler qui nous sommes : des femmes et des hommes dordivois et non des impôts sur jambes ! Je souhaite partager et offrir à mes concitoyens mes connaissances dans les domaines de la santé et des nouvelles technologies. Confrontée à la maladie et à la souffrance mais aussi à l’isolement et la vieillesse pendant 25 ans dans les hôpitaux publics, j’ai appris avec humilité de ceux dont j’ai croisé la route.
Mon expérience professionnelle m’a également permis de comprendre et de maitriser l’utilisation d’outils informatiques dans différents
domaines : médicaux, techniques et administratifs mais aussi de l’adapter aux besoins individuels. Voyez déjà comme notre quotidien en dépend !
Qu’en est-il pour chacun d’entre nous avec ces nouvelles technologies ? Combien se sentent exclus pour n’y avoir pas accès ? Combien de
solutions pourraient être trouvées par le biais de cet outil ? Je crois au droit et en la capacité de chacun à pouvoir utiliser un ordinateur, quel que soit l’âge, le handicap et le besoin.
Un rassemblement est possible dans un cadre respectueux des différences si nous nous autorisons à y contribuer selon nos possibilités. Je crois au pouvoir des citoyens. Je sais qu’un avenir meilleur est possible pour tous. Nous pouvons faire de Dordives une ville exemplaire n’excluant
personne, y compris du progrès. C’est pourquoi j’ai rejoint les hommes et les femmes autour de Jean BERTHAUD et vous encourage à voter pour DORDIVES DEMAIN aux prochaines élections municipales.

daviDavy  CRAGNOLINI  37 ans, 2 enfants, 17 avenue de Saint-Séverin
Responsable commercial Société ESO IDF (filiale de service Leroy Somer) sur 3 agences (Orléans, Troyes, Roissy en Brie).
Nous sommes arrivées en novembre 2011 dans le hameau de Saint-Séverin, où nous avons été rapidement adoptés par nos voisins et apprécions depuis l’environnement. Malgré cela le manque d’initiatives et d’animations de la commune fait qu’il y a peu d’opportunité pour les nouveaux arrivants de faire des rencontres.

Aujourd’hui, j’ai décidé de rejoindre le mouvement de Jean Berthaud qui repositionne les Dordivois au centre de la vie de la commune, souhaite donner les moyens à la ville de favoriser le rassemblement et l’échange entre les citoyens pour ainsi promouvoir le mieux-vivre ensemble et également investir dans des projets d’avenir utiles pour assurer le développement de Dordives et l’accueil des futurs Dordivois.

catherineCatherine CABANNE-GRANIER   62 ans, 29 rue du Grand sous les Vignes.
Nouvelle retraitée, suite à un trajet professionnel de responsabilités associatives investies dans la lutte contre l’exclusion sociale auprès de publics vulnérables et démunis. Directrice du territoire Paris de l’ACSC  (Association des Cités du réseau du Secours  Catholique). Responsable du  pôle logement Paris au sein des 5 établissements parisiens de l’association.
Activité associative:  Présidente  de l’association DIAGONALE (91), qui développe un programme très diversifié de prévention du Sida et héberge et accompagne des publics en situation d’exclusion sociale pour des raisons liées à de lourdes pathologies somatiques. Membre de l’association Filles du Faso qui soutient un programme d’aide aux femmes du Burkina Faso.
Passions : Arts, littérature, jardinage.
Fréquentant Dordives depuis 13 ans, en vacances et en WE, je deviens maintenant  dordivoise à temps complet. J’ai  vu DORDIVES se replier, ignorer le sens d’un bourg centre-ville, et perdre de sa convivialité.  Au vu des constructions immobilières  et de l’augmentation de la population, il faut ré-envisager le « vivre ensemble », garant d’une qualité de vie pour tous. La rencontre avec le Rassemblement des citoyens dordivois m’a particulièrement intéressée pour la forme de sa communication, pour son mélange des genres, pour sa motivation vers un projet proche des habitants et de leur quotidien à DORDIVES.
Voilà pourquoi je rejoins l’équipe de Jean BERTHAUD afin de soutenir le mouvement pour ce changement partagé.

 

christianChristian MONIN 38 ans, Impasse des Érables.
Cheminot, agent d’accueil. Représentant syndical de 2003 à 2005, Membre d’un Comité d’Hygiène, Santé et Conditions de Travail de 2006 à 2009, membre du conseil d’école 2010/2011.

Passions : Ecologie, voyages, bricolage

J’ai été séduit il y a quinze ans par l’environnement agréable de DORDIVES, son calme, sa nature…
Mais, au fil des années, j’ai été aussi surpris par les projets de l’équipe municipale sortante, très éloignés des besoins immédiats des habitants !
Le dernier en date étant une aire de parking aménagée pour camping-cars sur la RN7… Convaincu que cela résulte d’un défaut de lien avec les habitants, il est temps de renouer avec les aspirations des Dordivois.
C’est la raison pour laquelle j’ai adhéré à la méthode de gouvernance radicalement différente proposée par l’équipe de Jean Berthaud. Pour son ouverture aux citoyens, sa démarche participative, je rejoins avec enthousiasme le mouvement DORDIVES DEMAIN !

elisabethElisabeth GROSELLIER 40 ans, Le Bois Huguenin
Vendeuse à domicile indépendant

Passions : lecture, arts créatifs ….

En tant que Dordivoise depuis quelques années (environ une quarantaine), je pense qu’il est temps de faire   bouger  les choses  sur notre jolie commune.
Alors, rejoindre la liste de Jean Berthaud me semble être une évidence afin que notre petite ville retrouve enfin une dynamique qui ressemble à sa population. J’apprécie l’éthique de tous les colistiers et leur sens de la responsabilité pour le plus grand nombre de Dordivois. Il est temps de retrouver le dialogue, l’écoute et la participation de nos concitoyens à leur vie quotidienne.

Flavieflavienn GUERINEAU 34 ans, 26 rue du Petit sous les Vignes, 1 enfant.
Artisan serrurier, Compagnon du Devoir.

Ma famille est arrivée en 1931 à DORDIVES, où mon arrière-grand-père était cantonnier. Mon grand-père a été adjoint, aux cotés de M DE VILLEPIN. C’est lors d’une discussion avec Jean Berthaud et ses idées novatrices et réalistes que j’ai  fait le choix de le rejoindre dans son projet pour une mairie plus transparente et plus  proche de ses habitants. Il nous faut dynamiser notre commune.

 

 

lydie1Lydie BARD  36 ans, Rue Bertillon
Aide à domicile

Passion : chant choral, danse, promenade.

Habitante de DORDIVES depuis 6 ans, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je rejoins une équipe motivée, dynamique et compétente pour apporter du changement dans notre ville et surtout répondre aux besoins des habitants de DORDIVES.
Beaucoup de choses à faire auprès de nos anciens pour les aider dans leur isolement journalier. Je travaille avec eux, ils se sentent oubliés.
DORDIVES demain propose une action intergénérationnelle sur la commune, c’est une piste très intéressante. J’apporterai mes compétences et mon expérience de terrain en la matière.

 

 

pascalPascal RADUREAU 50 ans, La Garenne. 2 enfants
Employé administratif dans différents services de l’Institut Français du Pétrole, huissier au ministère de la ville, puis de l’aménagement du territoire. Je souhaite aujourd’hui travailler dans un foyer de vie, auprès des personnes handicapées.

Je suis marié, j’ai deux enfants et je réside sur le lotissement de la Garenne. La moindre des choses est de connaître ce qui se passe dans sa Commune et, avec le site web du mouvement des citoyens, j’ai eu l’opportunité de m’informer rapidement, avec beaucoup de transparence, et de recevoir ainsi beaucoup de réponses à mes questions. J’ai découvert que les différentes commissions mises en place ont fait un grand travail de fond et donnent en plus à chacun la possibilité de toujours s’exprimer.
Aujourd’hui la candidature de Jean BERTHAUD offre à chaque Dordivois, l’opportunité d’une alternance, pour une vision réaliste du futur de notre village. Sa maîtrise des dossiers, son sens de la communication, son désir de créer du lien social, sa capacité d’écoute, son éthique et sa grande capacité de travail m’ont poussé à appuyer sa candidature, car elle répond aux besoins des Citoyens. De même, je considère très important que chaque quartier, chaque tranche d’âge et chaque catégorie professionnelle soit représentés et surtout que chaque préoccupation soit entendue, à travers le conseil municipal.

hugonMauricette HUGON 67 ans, La queue de l’étang Retraitée des Douanes Françaises

Je vie depuis plusieurs années à DORDIVES qui était notre résidence secondaire. Cette maison appartenait à mon grand père et mon mari et moi-même nous l’avons rénové entièrement car nous nous plaisions à DORDIVES. Je viens ici depuis l’âge de 7 ans. Je connais beaucoup de monde et j’ai vu évoluer la commune au fil des ans. Celle-ci n’a plus rien à voir avec ce que j’ai connu auparavant. C’est la raison pour laquelle je rejoins Jean Berthaud car je me suis aperçu que la Mairie actuelle délaisse ses citoyens au profit de la Maison du Verre, Cercanceaux… qui attirent peu de monde et nous coûtent très cher. Nous attendons autre chose de notre commune, d’autres projets plus proches des habitants et une écoute des dordivois ce qui n’est pas le cas actuellement.
Le 23 mars 2014, ne vous trompez pas de bulletin, l’avenir de DORDIVES demain en dépend, il est entre vos mains.

 

 

 

jean-paulJean Paul GARNIER  48 ans, Rue du Château
Artisan pépiniériste

J’ai beaucoup réfléchi avant de rejoindre l’équipe de « DORDIVES demain » menée par mon ami Jean. J’ai beaucoup d’amis à DORDIVES qui sont aussi pour quelques-uns dans la liste opposée du Maire sortant. Dans la vie, il faut faire des choix, j’ai fait le mien. Je voudrais retrouver ma commune vivante et attractive. Je voudrais une concertation plus citoyenne sur les projets locaux et moins de gaspillages. J’ai beaucoup dialogué avec les Dordivois, il en ressort effectivement qu’il nous faut changer des pratiques et des méthodes avec beaucoup plus d’ouverture. Je connais bien Jean, ses qualités d’animateur et de tolérance, son sens de l’écoute, son éthique et ses compétences pour mener à bien des projets dans le temps, attendus depuis quelques années par la population. J’apporte mon soutien de citoyen dordivois.

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *